test

Combien de temps peut-on survivre sans eau ? Guide de survie

Categorie :

Les êtres humains peuvent survivre beaucoup plus longtemps sans manger que sans boire d’eau et c’est parce que nous avons besoin de liquide pour que notre corps puisse accomplir des fonctions vitales, alors combien de jours peut-on passer sans boire d’eau ? Dans la suite de notre rédaction nous allons vous  expliquer les conditions qui peuvent allonger ou raccourcir le temps qu’une personne peut rester sans eau, ainsi que le concept d’équilibre hydrique.

Ce qu’il faut savoir

Bien que des cas exceptionnels de personnes survivant jusqu’à douze jours aient été signalés, la durée moyenne de survie se situe entre trois et cinq jours, rien de plus. Il faut tenir compte du fait que nous n’obtenons pas l’eau nécessaire pour survivre uniquement lorsque nous buvons directement de l’eau potable, il y a aussi de l’eau dans certains aliments transformés, fruits et légumes.

Tout dépend des conditions

Les êtres humains ne peuvent pas stocker l’eau, nous devons donc remplacer l’eau qui est perdue quotidiennement. L’eau est nécessaire au bon fonctionnement de notre organisme (excrétion des déchets, évaporation des poumons et de la peau). Un adulte d’âge moyen en bonne santé peut vivre au plus cinq jours sans boire d’eau dans des conditions normales ; cependant, dans des situations extrêmes, ce chiffre est considérablement réduit et le risque de décès par déshydratation augmente.

Conditions qui affectent  le temps que vous pouvez vivre sans eau

  • Temps chaud : En général, la chaleur fait que notre corps a besoin de plus d’eau pour survivre. Surtout en été, une personne avec un indice de masse corporelle élevé et souffrant d’une sorte de maladie a moins de chances de survivre qu’une personne en bonne santé, avec un IMC plus bas et dans des conditions météorologiques plus froides.
  • Transpiration : la chaleur et l’humidité entraînent une perte de liquide par la transpiration. Ce point est lié au précédent, car en été, la quantité de sueur augmente et avec cela, nous devrons boire plus d’eau. La perte d’eau par la transpiration dépendra également du niveau d’activité physique de chacun.
  • Altitude : Il est plus difficile de se passer d’eau potable en montagne que sur un terrain plat. En raison du niveau d’altitude, c’est-à-dire plus nous sommes au-dessus du niveau de la mer, nous urinerons plus et respirerons plus vite, ce qui nous fera perdre du liquide plus rapidement, ce qui obligera notre corps à avoir besoin de plus d’eau.
  • Âge : Les enfants et les personnes âgées sont beaucoup plus vulnérables à la déshydratation qu’un adulte. Dans le cas de l’enfant, son corps effectue un processus plus accéléré des fonctions vitales, ce qui conduit son corps à nécessiter une plus grande quantité d’eau. Dans le cas des personnes âgées, en raison de changements physiologiques, elles perdent beaucoup plus facilement de l’eau, elles ont donc également besoin de boire plus pour vivre.
  • Maladies : En général, toute maladie implique une plus grande perte de fluides. La fièvre, les vomissements et la diarrhée sont les affections qui contribuent le plus à la déshydratation. Dans ces cas, il est important de boire de l’eau sans contaminants en permanence, toujours avec les recommandations d’un médecin.                                                                                   

L’importance du bilan hydrique

Pour rester en bonne santé, les gens doivent maintenir l’équilibre hydrique, ce qui signifie que la perte d’eau doit être compensée. Nous obtenons de l’eau de la nourriture et de la boisson et la perdons par la sueur et l’urine (une petite quantité va également dans les selles). Une autre voie essentielle de perte d’eau est souvent négligée : lorsque nous expirons de l’air, qui est saturé d’eau, chaque fois que nous expirons, nous perdons de l’eau.

Qu’arrive-t-il au corps si vous restez longtemps sans eau ?

Une fois laissé sans eau, le corps commence à se déshydrater, ce qui signifie qu’il perd plus d’eau qu’il n’en consomme, laissant ainsi place à une série de problèmes plus ou moins graves. Avez-vous déjà fait un entraînement un peu trop intense en salle de sport, une course sous le soleil brûlant ou, encore une fois, une marche particulièrement exigeante en montagne, vous retrouvant à la fin du ‘work out’ (appelons-le ainsi) non seulement vous avez un gros mal de tête mas aussi un terrible mal au ventre? Eh bien, si la réponse est oui, cela signifie que vous avez eu un début de déshydratation, votre corps étant en déficit hydrique. Le mal de tête, cependant, n’est pas le seul symptôme du manque d’eau, aussi les étourdissements, la bouche sèche et, bien sûr, la soif sont autant de sonnettes d’alarme qui vous font comprendre que quelque chose ne va pas et que votre corps est en difficulté car, sans eau , il est moins vif et moins réactif aux stimuli, un peu comme s’il était engourdi et ‘terne’. Si votre niveau de déshydratation devient alors très élevé, alors les symptômes de déshydratation deviennent de plus en plus graves, provoquant des évanouissements, des vertiges importants, une accélération de votre rythme cardiaque ainsi que de votre respiration et, comme si tout cela n’était pas déjà assez, le manque total d’énergie.

Les Français ne s’hydratent pas bien

Selon l’étude des habitudes d’hydratation de la population française, 9 personnes sur 10 en moyenne ne s’hydratent pas correctement. Aussi, environ 70% du corps humain est constitué d’eau et le reste est constitué de muscles. Ce que beaucoup ignorent, c’est que si le niveau de l’eau baisse  que de 1 %, nous risquons de causer des problèmes  non seulement de l’eau mais également des problèmes de déshydratation. Parmi les plus courants figurent les douleurs musculaires, la fatigue et la dépression. Cependant, une déshydratation sévère peut entraîner des problèmes chroniques et même la mort.

Au finale, nous avons appris l’importance vitale de boire constamment de l’eau potable, car sans elle, la durée de survie moyenne d’un adulte n’est que de trois à cinq jours. Dans le cas des enfants et des adultes plus âgés, la consommation d’eau devrait être encore plus contrôlée car ils sont plus vulnérables à la déshydratation.

Lire plus

Articles Similaires