test

Comment conserver le basilic

Categorie :

Le basilic est une herbe fraîche délicate qui ajoute un arôme et une saveur incomparables à vos ragoûts et plats. Que vous le cultiviez vous-même, ou que vous soyez adepte de l’acheter en supermarché, sachez qu’il est possible de le conserver pour le garder en parfait état et pouvoir l’utiliser beaucoup plus longtemps. Tu veux en savoir plus? Assurez-vous donc de lire l’article suivant sur toutComment.com, car vous y trouverez les meilleurs conseils pour conserver le basilic frais. Découvrez l’option idéale pour que votre basilic ne perde pas sa saveur, sa texture et son arôme incomparable et délicieux.

Au XVIe siècle, l’humaniste Pietro écrivait : « Rares sont les maisons, et surtout dans les villes, qui n’ont pas de basilic sur leurs fenêtres, loggias et jardins en été ». Mais pourquoi renoncer peut-être à la plante aromatique la plus caractéristique de la cuisine méditerranéenne à la fin de l’été ? Les pâtes à la sauce tomate et la pizza nécessitent une belle feuille de basilic frais tous les jours de l’année. Heureusement, les serres nous permettent d’avoir cet arôme disponible tous les mois de l’année, mais pour ceux qui préfèrent faire pousser du basilic sur leur balcon pour vraiment l’avoir à zéro km, après la floraison estivale, il est temps de faire le plein pour l’hiver. Découvrez comment conserver le basilic.

Comment conserver du basilic frais quelques jours : eau ou réfrigérateur ?

Si vous avez planté des graines de basilic en pot, il peut arriver que vous ayez une surproduction. Heureux du résultat extraordinaire, vous n’êtes pas obligé de donner les précieuses feuilles si vous ne le souhaitez pas. Les feuilles, que vous cueilliez de haut en bas si nécessaire directement sur la plante, resteront turgescentes et fraîches jusqu’à 3 semaines, avant de commencer inévitablement à jaunir et à flétrir. Vous pouvez également conserver le basilic quelques jours.

Il existe quelques méthodes pour conserver le basilic frais. La première : utilisez des sacs en plastique, vous pourrez conserver les feuilles fraîches pendant une courte période. La seconde : utilisez un vase en verre. En immergeant les tiges de basilic avec les racines, pendant quelques semaines vous pourrez disposer de la plante aromatique fraîche. Pour prolonger l’effet, vous pouvez conserver le pot au réfrigérateur. L’eau doit être changée tous les deux jours. Le troisième : équipez-vous de papier buvard. Enveloppez les tiges avec ce matériel et placez le basilic dans la partie la moins froide du réfrigérateur, habituellement réservée aux légumes.

Comment conserver le basilic au congélateur

Il existe de nombreuses façons de congeler le basilic, mais cette technique nécessite une préparation préalable des feuilles, qui ne doivent toutefois pas être blanchies avant d’être placées au congélateur. En effet, le risque est celui de perdre les huiles essentielles qui parfument le basilic même après sa congélation.

Tout d’abord, les feuilles de basilic doivent être nettoyées et séchées. Après cela, retirez les tiges, rincez bien les feuilles et enlevez l’excès d’eau à l’aide d’une passoire à salade ou en les étalant sur une serviette et en les laissant sécher. Une fois cette opération terminée, les feuilles doivent être disposées sur des plateaux, que vous mettrez au congélateur pendant quelques heures. Une fois congelée, mettez-les dans des récipients sous vide. Lorsque vous en avez besoin, vous pouvez extraire le bloc de basilic, le couper en julienne ou l’utiliser entier sur des plats de pâtes et des soupes.

Une autre méthode pour congeler le basilic consiste à préparer une base pour le pesto. Si vous choisissez cette voie, placez une poignée ou deux de basilic dans le mélangeur, hachez-le ou transformez-le en pulpe, en utilisant de l’huile d’olive extra vierge et un peu de sel. Cette astuce vous aidera à préserver la couleur et la saveur de la plante aromatique. Transférez ensuite la purée dans de petits récipients sous vide et ajoutez un peu d’huile pour recouvrir le tout. Une fois décongelé, vous pouvez faire un excellent pesto en ajoutant les ingrédients manquants, en passant le tout au mélangeur.

Vous pouvez congeler le basilic à l’aide d’une brique de lait. C’est la méthode la plus simple pour mettre de côté les feuilles tendres obtenues pour l’hiver. La procédure est très simple. Retirez le bouchon du carton de lait : choisissez des cartons d’un litre. Placez les feuilles dans le carton de lait propre. Fermez-le avec la partie coupée. Fermez le tout avec un sac de congélation. Lorsque vous souhaitez utiliser les feuilles, retirez la partie découpée du carton puis refermez le tout comme précédemment en le plaçant au congélateur.

Comment conserver le basilic dans l’huile

Pour apprendre à conserver le basilic dans l’huile, commencez par nettoyer les feuilles et laissez-les sécher. Mettez-les ensuite dans un récipient et salez-les : secouez bien pour mieux faire pénétrer les grains. C’est le moment de l’huile : remplissez le récipient, fermez-le et placez-le au réfrigérateur. Cette méthode permet de conserver les feuilles plusieurs mois. Lorsque vous avez besoin de basilic, il vous suffit d’extraire les feuilles et de les utiliser. N’oubliez pas que même l’huile, désormais aromatisée, est un excellent ingrédient pour vos recettes.

Comment conserver le basilic salé

La conservation du basilic dans le sel est une méthode très ancienne. Saupoudrer un pouce de sel dans le fond d’un récipient en céramique avec un couvercle. Nettoyez les feuilles, laissez-les sécher et gardez-les à portée de main pour saupoudrer une couche de sel sur chacune. Faites des couches à l’intérieur du récipient. Après une dizaine de couches, pressez doucement en les pressant, mais sans casser les feuilles.

Continuez à remplir et rajoutez du sel pour compacter le tout : secouez le récipient pour tout mélanger et faire pénétrer les grains entre les différentes feuilles. Une fois l’opération terminée, placez le récipient dans un endroit sec et frais comme la cave ou le placard. Avec cette méthode, les feuilles se conservent très longtemps : lorsque vous en avez besoin, il suffit de les sortir du récipient, de rétablir le taux de sel à l’intérieur et de nettoyer les feuilles pour les utiliser.

Comment le sécher pour le garder au sec

Une autre méthode de conservation du basilic est basée sur le séchage, afin de le disposer déshydraté. Ce n’est pas la meilleure façon d’apporter la saveur de cette plante aromatique au garde-manger, mais c’est toujours une option valable. L’astuce consiste à sécher les feuilles rapidement et uniformément : avec cette technique, vous pourrez conserver l’arôme presque parfaitement.

La différence par rapport aux autres méthodes réside dans le temps de récolte : si vous souhaitez faire sécher le basilic, en effet, vous devrez le récolter avant qu’il ne fleurisse. Cela se produit lorsque les feuilles sont complètement développées sur la tige, mais à ce moment-là, elles perdent leur parfum intense. Une fois les feuilles récoltées et séparées de la tige (ne pas laisser plus de 2 cm au bout de chaque feuille), préparez-les et séchez-les. Rincez le tout sous l’eau froide pour enlever la poussière. Séchez les feuilles sur une feuille d’essuie-tout et recouvrez-les d’une seconde feuille : tamponnez délicatement. Cette procédure est essentielle pour éliminer l’humidité qui pourrait produire des moisissures pendant la phase de séchage.

Faites des bottes en regroupant les feuilles et en les attachant grâce aux 2 cm de tige qu’il vous restera au bout de chaque feuille. Accrochez les bouquets à un crochet et laissez-les sécher dans un endroit avec un ensoleillement modéré et une circulation d’air suffisante (de préférence une pièce avec une fenêtre). Deux semaines suffiront pour terminer la procédure et disposer de basilic séché prêt à l’emploi. À ce stade, détachez les grappes du crochet, émiettez les feuilles entre vos doigts et placez le basilic dans un porte-épices.

 Enfin, populaire comme épice, le basilic est une herbe polyvalente qui peut offrir une foule d’avantages pour la santé. Malgré son origine asiatique, le basilic est devenu une icône de la cuisine méditerranéenne et est arrivé au Brésil avec l’immigration italienne.

Lire plus

Articles Similaires