Comment vivre seul et sans amis ? Guide de survie

Category:

Le survivalisme implique bien souvent de pouvoir se débrouiller seul et sans amis et de pouvoir supporter le fait de ne pas avoir de personnes autour de soi. Dans cet article, nous allons découvrir comment il peut être possible de vivre en total ermite ?

Posséder une passion

Si vous souhaitez vous habituer à vivre seul, il va falloir pour cela vous trouver une activité dans laquelle vous allez pouvoir évoluer seul. Pour ce faire, il est alors indispensable pour vous de vous trouver une passion : qu’est-ce qui vous motive à vous lever ? Qu’est-ce qui vous rend heureux ? Vous pouvez vous poser ce type de question par exemple afin de trouver votre propre passion.

Si vous avez du mal à trouver une passion, essayer de tester plusieurs activités. Néanmoins, n’oubliez pas de toujours choisir des activités qui se pratiquent seul, afin de renforcer votre caractère individuel.

Vous pouvez par exemple essayer la musculation, le dessin, la sculpture, la pêche, la randonnée, la lecture, l’écriture, le cyclisme etc…

Pour reconnaître une passion, c’est très simple, dès que vous ne sentez plus le temps passer, cette activité est faite pour vous !

Apprendre à se connaître

Apprendre à se connaître est assez difficile et nécessite d’être seul et, surtout, d’apprendre à s’aimer soi-même. Pour apprendre à se connaître, voici quelques astuces.

Tout d’abord, mettez-vous au défi constamment : dépassez votre zone de confort et n’hésitez pas à repousser vos limites. Dépassez vos phobies, vos peurs, ainsi que tout ce qui peut vous mettre en situation d’inconfort.

Observez constamment vos réactions, vos émotions face aux situations que vous rencontrez, cherchez l’origine de cette réaction et la cause. Ainsi, vous pourrez mieux vous affirmer et vous ancrerez mieux votre personnalité. Ceci participe, de plus, à la construction de votre confiance en soi : en effet, lorsque vous connaissez votre caractère, vous créer une affirmation de votre personne, ce qui vous permet, par conséquent, de gagner en confiance.

Enfin, soyez toujours honnête avec vous-même : cela peut paraître difficile au début, mais pourrait, avec le temps, vous libérer de nombreux fardeaux. Pour ce faire, prenez régulièrement de la distance par rapport aux situations qui se retrouvent en face de vous. Prenez toujours un temps de latence pour vraiment réfléchir avant de répondre ou de réagir, cela vous permettra alors de garder le contrôle de vous-même et d’agir en conséquence.

Prendre du temps pour soi

Prenez le temps de souffler de temps en temps, cela va vous permettre de vous apporter de la valeur et de vous aimer profondément. En effet, il est important de prendre soin de soi, tout d’abord pour éviter le surmenage, mais aussi pour apprendre à s’aimer soi. 

N’hésitez pas à vous réserver un créneau dans la journée où vous pouvez faire ce que vous aimez, une sieste, une activité… Donnez-vous le temps.

Être un ermite, mais pas complétement

Pour un survivaliste, il se peut que la rencontre avec des personnes extérieures pourrait être avantageuse : échange de rations, informations sur les refuges à proximité… C’est pourquoi il est tout de même important de ne pas rester trop fermé à la civilisation : ne perdez pas vos capacités à vivre en communauté !

L’idée ici n’est effectivement pas de devenir un Robinson Crusoé : vous pouvez en effet vivre seul, mais cependant sans vous couper complétement de vos liens avec le monde extérieur.

Vous pouvez même améliorer vos capacités d’entrer en communication avec les autres à travers le livre « Comment se faire des amis » de l’auteur Dale Carnegie.

Ne pas se surmener

Lorsque l’on est seul, l’on peut être amené à ne pas se raisonner sur le temps que l’on passe à faire telle ou telle activité : en effet, lorsque nous sommes entourés, on ne pense généralement pas à optimiser notre temps en travaillant.

Il est important de prendre des pauses, comme quand vous êtes avec vos amis : ne comptez pas les minutes, n’essayer pas de chronométrer vos journées, ne soyez pas dans le contrôle tout simplement parce que vous n’êtes pas entouré.

Cela rejoint par ailleurs l’idée de prendre soin de soi. Essayez de reproduire les mêmes instants que quand vous êtes avec vos amis : faites-vous plaisir, apprenez à profiter de la vie, tout seul.

Rester en activité

Le fait de vivre seul peut vous démotiver à faire tel ou tel tâche : en effet, l’homme est un animal social : il vit naturellement en communauté. Ce faisant, il peut alors être très difficile de vivre seul, car à terme, vous pouvez développer un comportement dépressif voir une folie.

Pour éviter tout cela, il est important que vous restiez constamment en activité : en effet, si vous restez inactif, le risque de dépression est accru. Sachez que ce n’est pas parce que vous êtes seul que vous ne pouvez pas sortir prendre l’air ou vous faire plaisir !

Sortez, faites du sport, multiplier les activités… En bref, évitez à tout prix une vie amorphe et décourageante.

Fixez-vous constamment des objectifs et offrez-vous des récompenses, cela participera à votre propre motivation.

Pratiquer la méditation

La méditation est une activité qui se pratique seul, avec soi-même. Elle permet d’apprécier le silence et d’apprendre à respirer en pleine conscience. Cette méthode de relaxation a pour principal but d’apprendre à vivre avec soi-même, et ce, en complète plénitude.

Pour méditer, il faut tout d’abord se mettre dans un endroit calme et sans perturbations, qu’elle soit sonore ou visuelle. Asseyez-vous confortablement, en tailleur ou sur une chaise, peu importe, il faut que vous soyez dans la position où vous vous sentez le mieux. À l’intérieur, à l’extérieur, là aussi, c’est comme vous le souhaitez ! Écouter les bruits de la nature peut être aussi très reposant et peut vous aider à entrer un peu mieux dans l’état méditatif.

Enfin, concentrez-vous principalement sur votre respiration : évitez de penser à quoi que ce soit, concentrer vous seulement sur le mouvement qu’établit votre corps lors de la respiration : prêter attention au mouvement de vos épaules, de votre ventre, de votre diaphragme.

Quelques pensées peuvent, au début, venir perturber votre méditation : c’est tout à fait normal ! Identifier cette pensée, et « relâchez » la afin de vous re-concentrer sur votre propre respiration.

Vous pouvez également vous aider de méditations « guidées » qui sont disponibles sur Internet sous forme de vidéos ou de podcasts.

Apprendre à apprécier la solitude

La solitude est bien sûr, un sentiment qui peut être représenté comme négatif. Cependant, la solitude pourrait vous apporter énormément de choses, il faut cependant savoir ce que la solitude peut vous apporter et comment la vivre pleinement.

En effet, vivre seul s’apprend et peut prendre un certain temps.

Apprécier le fait que vous n’avez aucune limite dans les choses que vous faites quand vous êtes seul : personne n’est là pour vous empêcher de faire tel ou tel projet.

En bref, concentrez-vous sur le simple fait que vous pouvez tout faire, quand vous voulez, où vous voulez… Personne n’est là pour vous dire ou vous forcer à faire le contraire.

Dans l’opinion commune, être seul et ne pas avoir d’amis représentent quelque chose de négatif : cependant, en tant que survivaliste, il est très important de revaloriser son caractère individuel et d’apprendre à ne pas dépendre des autres. En suivant ces conseils, vous pourrez vivre seul dans n’importe quelle situation !

Read More

Articles Similaires